mobileLogo
Logo
Artcile Hero - A Good Cup Of Tea

Publié initialement par Unilever en 2021

Qu’est-ce qui fait un bon thé? Le goût? Les ingrédients? Une bonne entreprise? Lors de la Journée internationale du thé , nous célébrons le rôle du thé au-delà de la simple boisson. Il offre des moyens de subsistance et soutient les communautés qui transforment cette plante de l’arbuste jusqu’à la tasse.

Rassembler les amateurs de thé, soutenir les communautés

Chaque jour, nous sommes présents dans la vie de près de 621 millions d’amateurs de thé qui apprécient nos boissons. Nous travaillons fort pour nous assurer que chaque tasse de thé soit non seulement exquise, mais qu’elle apporte un bien-être tant aux amateurs qu’aux cultivateurs et aux communautés qui en dépendent.

Beaucoup de gens ne peuvent pas se passer de leur tasse de thé quotidienne. Mais ceux qui en tirent leurs revenus sont encore plus nombreux. Chez ekaterra, nous sommes fiers d’apporter notre soutien à plus d’un million de personnes dans 21 pays en améliorant leurs moyens de subsistance et leur environnement local.

Voici quatre moyens grâce auxquels nous faisons la différence.

Mettre le changement et la durabilité à l’ordre du jour

Les exploitants de petites plantations dépendent de leurs parcelles de terrain pour produire la nourriture qu’ils vendent et utilisent pour nourrir leur famille. Malheureusement, leurs meilleures récoltes approvisionnent souvent le marché, mais pas leur assiette.

Nous collaborons avec Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN) et des partenaires tels que Dharma Life et Ethical Tea Partnership (ETP), pour aider les cultivateurs, les travailleurs et leur famille à manger des aliments plus sains.

Nous animons des séances de formation expliquant les avantages de planter beaucoup de cultures différentes et de cultiver des denrées de base « biofortifiées » qui améliorent le pouvoir nutritif. Ces programmes sont en bonne voie de parvenir à toucher 89 000 travailleurs dans nos domaines de l’Assam et 26 000 exploitants au Kenya pour les aider à améliorer leur alimentation et leur nutrition.

Donner aux femmes les moyens d’augmenter leurs revenus

Au Kenya, nous avons travaillé à aider les cultivateurs de thé à gagner plus d’argent et à soutenir des écoles agricoles à travers le pays. Ces écoles forment les cultivateurs aux pratiques durables pour produire des aliments de meilleure qualité en plus grande quantité. Les cultivateurs peuvent également obtenir la certification Rainforest Alliance, un sceau respecté qui est une reconnaissance pour leur thé. Nous collaborons également avec la Kenya Tea Development Agency (KTDA) pour former les femmes aux bonnes pratiques agricoles. Elles recevront bientôt un grand nombre de semis provenant de leurs nouvelles pépinières à thé et auront accès à l’institution d’épargne du village qui leur offrira un coup de pouce financier.

Assurer la sécurité des femmes

Nous soutenons des initiatives indispensables pour la sécurité des femmes au Rwanda, en Tanzanie et au Kenya en collaboration avec les gouvernements, les organismes des droits de la femme, les ONG et d’autres partenaires, en nous basant sur le « Safety Framework in Rural Spaces » (Cadre de sûreté dans les espaces ruraux) de l’ONU pour les femmes dans le monde.

Nous collaborons également avec les producteurs et d’autres partenaires en Inde pour favoriser la sécurité des femmes grâce au programme « Women’s Safety Accelerator Fund » , géré par l’IDH.

Les femmes représentent plus de 60 % de la main-d’œuvre dans les plantations de thé et nombre d’entre elles travaillent également pour de petits exploitants dans la région. Nous nous impliquons auprès des communautés et nous favorisons l’autonomie des femmes et des filles pour qu’elles vivent et travaillent sans subir de harcèlement sexuel ni d’autres formes de violence sexiste.

Protéger et nourrir les terres pour les générations futures

Les travailleurs et les cultivateurs de thé dépendent du sol pour le faire pousser. Nous sommes déterminés à en prendre soin pour les générations futures et à mettre à profit des programmes favorisant les pratiques agricoles durables et bénéfiques pour l’environnement. Ceux-ci comprennent l’amélioration du sol et de la qualité des cultures, de la biodiversité, des croisements entre les plants de thé et de la reforestation. Plus de 10 % de notre plantation de thé à Kericho au Kenya, par exemple, abritent des arbres indigènes. Ces dernières années, nous avons planté 1,4 million d’arbres dans les plantations et par le biais de dons d’arbres aux communautés locales. Grâce à un projet commun avec « l’Initiative for Sustainable Landscapes » (ISLA, Initiative pour des paysages durables) nous travaillons à restaurer et préserver 60 000 hectares du sud-ouest de la forêt Mau (PDF | 998 Ko)d’ici 2030 grâce à une gestion globale du paysage.

Nous sommes fiers du rôle que nous avons joué pour bâtir un secteur du thé plus durable et des partenariats qui l’ont rendu possible. Ensemble, nous bâtissons un monde de bien-être grâce au pouvoir incroyable des plantes, pour la nature, les cultivateurs et les amateurs de thé, et ce, partout dans le monde.