mobileLogo
Ekaterra Logo

L'émancipation des femmes

Article initialement publié le 21/05/2021 sur unilever.com

Les femmes sont au cœur de l'activité d'ekaterra. Nous sommes fiers d'avoir une forte représentation féminine aux plus hauts niveaux de l'entreprise.

Mais il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui encore, au 21e siècle, toutes les femmes ne sont pas pleinement émancipées. En ce qui concerne le thé, les femmes représentent 40% de la main-d'œuvre agricole dans les pays en voie de développement. Et comme pour de nombreuses cultures agricoles, si la culture et la cueillette du thé dépendent fortement des femmes, celles-ci peuvent parfois subir des injustices économiques ou, pire, des violences sexistes.

Chez ekaterra, nous nous engageons à améliorer les conditions de vie et de revenus des femmes tout au long de notre chaîne d'approvisionnement en thé. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour créer des conditions de travail saines et sûres. Notre objectif est de montrer l'exemple, en fixant des normes de bien-être élevées dans toute l'industrie du thé. Pour atteindre l'égalité des sexes, nous travaillons en partenariat avec les employés d'ekaterra, les producteurs de thé, les organisations de défense des droits des femmes et les gouvernements locaux. Nous travaillons avec des organisations caritatives et non gouvernementales - le Partenariat pour le thé éthique, l'Alliance mondiale pour l'amélioration de la nutrition et l'Agence de développement du thé du Kenya - afin d'apporter des changements positifs et durables.

Image 2x
Image 2x

Voici quelques-unes des actions que nous menons. En collaboration avec des agences des Nations-Unies, des producteurs de thé et des organisations de la société civile, nous avons mis en place des programmes à long terme afin de prévenir et de répondre à la violence conjugale et au harcèlement sexuel dans les plantations de thé et les espaces publiques. Rien que dans les plantations au Kenya, les initiatives visant à promouvoir la sécurité des femmes ont touché plus de 10 000 d'entre elles. Nous mobilisons également les hommes et les garçons pour aller au cœur du problème et faire évoluer les stéréotypes et les normes en matière de genre. Notre travail a servi de base à l'approche par étapes d'ONU Femmes, une initiative internationale pour la sécurité des femmes dans les espaces ruraux.

En s'alliant avec Ethical Tea Partnership et Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN), nous tendons la main aux agriculteurs, aux travailleurs et à leurs familles - en mettant en avant les femmes - et en améliorant l'alimentation et la nutrition de chacun grâce à des initiatives telles que le programme Seeds of Prosperity. En collaboration avec l'Agence de développement du thé du Kenya (KTDA), nous formons les femmes aux bonnes pratiques agricoles. Nous participons à la mise en place de groupes d'associations villageoises d'épargne et de crédit, offrant aux femmes des opportunités financières supplémentaires et renforçant leurs compétences agricoles. En partenariat avec la KTDA et IDH - une initiative de commerce durable - nous menons un programme approfondi de développement des compétences en matière d'éducation financière et de développement commercial.

Comment nos marques apportent leur aide

Au niveau de chaque marque, nous travaillons activement dans les régions où le manque d'autonomie des femmes est un problème important. Par exemple, depuis 2019, notre marque JOKO en Afrique du Sud s'est associée à People Opposing Women Abuse (POWA) pour mettre fin au silence qui entoure la violence domestique. En 2022, JOKO a utilisé le cri de ralliement en ligne #EndDomesticSilence pour encourager les femmes à s'exprimer et à trouver un espace où elles seront écoutées, crues et soutenues.